DIALOGUE D'UN CHIEN AVEC SON MAÎTRE SUR LA NÉCESSITÉ DE MORDRE SES AMIS

Samedi 10 Octobre à 21 h
durée : 1 h 40


Crédit photo : Véronique Vercheval

Au bord d'une autoroute, une caravane déglinguée où vit un portier d'hôtel solitaire et désabusé. Surgit un chien, en quête d'un maître pour assurer sa pitance. Il commence par provoquer un splendide carambolage, après quoi le dialogue s'installe : car le chien parle, et même très bien, de la vie, du monde, de la société, prenant plaisir à provoquer son compagnon pour le sortir de sa torpeur : mordre pour réveiller les consciences endormies, telle est sa philosophie… Autant dire qu'entre les deux héros, les choses ne vont pas de soi : méfiance, mensonges, défis, tours pendables les mèneront vers un apprivoisement mutuel. À la fois farce, fable et dialogue philosophique, le texte de Piemme est admirablement servi par un duo clownesque qui incarne avec une belle énergie deux personnages hors-norme.
 

Piemme évoque tout cela avec une plume trempée dans le vitriol et aiguisée comme un scalpel.
Le Soir
Ce dialogue éblouit, il a du chien et donne irrésistiblement les crocs.
Rue du théâtre

vers le haut de page


séance suivante