ERENDIRA

Samedi 21 novembre à 21 h
durée : 1 h 05


Crédit photo : Jean-Christophe Nguyen

Après Macondo, la compagnie Premier Acte nous revient avec Erendira, deuxième volet du diptyque inspiré par l'oeuvre de Gabriel Garcia Marquez. Jeune orpheline de onze ans, Erendira est élevée en Cendrillon par sa grand-mère. Un soir, épuisée par des travaux domestiques sans fin, elle s'endort en oubliant d'éteindre la chandelle. Le matin, trouvant la maison en cendres, la diabolique aïeule décide de prostituer l'enfant pour se faire rembourser … Ce destin tragique nous est conté par les deux bohémiennes de Macondo, dévideuses de cette incroyable histoire. Sorcières malicieuses, elles donnent au récit son rythme et sa tonalité. La mise en scène précise et inspirée, les gestes chorégraphiés, les masques et costumes flamboyants font de la pièce une fresque vivante et bigarrée d'une puissante poésie. Une des plus belles pièces du Off d'Avignon 2008 à ne manquer sous aucun prétexte.

Tout converge dans un bel unisson vers un précieux point d'équilibre qui laisse le spectateur comme suspendu, entre rêve et réalité … Esthétiquement parlant, Erendira est le plus beau spectacle vu cette saison … L'un des plus magiques et celui qui porte le plus au rêve.
Lyon Figaro
Avec une grâce particulière, se tisse sous nos yeux réellement charmés et parfois même éblouis, le fil du merveilleux.
Le Figaro

vers le haut de page


séance suivante