L'APPRENTIE SAGE-FEMME

Mercredi 2 octobre à 20h 30 - durée : 1h15


crédit photo : Olga Prader

Un soir, à la chandelle, une femme dit ce que fut sa vie. Ce destin, initialement conté par Karen Cushman, se déroule dans une Angleterre médiévale vivant au rythme des saisons et des superstitions.
Remarquablement adapté, ce monologue puissant nous donne à voir et à entendre le parcours d’une orpheline sans nom qui dort entre les pattes des cochons. Une enfant qu'un jour Jeanne la Pointue, sage-femme de profession, va retirer du fumier. Auprès de cette femme revêche, la petite va apprendre. À regarder, à écouter. Mais aussi apprendre ce métier que Jeanne ne veut surtout pas lui enseigner. Apprendre à être, tout simplement.
Dans un décor sobre à la Vermeer, Nathalie Bécue incarne ce texte d’une manière foudroyante . Petite morveuse humiliée, Pointue acariâtre, enfants aux jeux cruels ou femme qui hurle dans les douleurs de l’enfantement, elle est tout, une force d’intensité de jeu, de voix et de regard, et elle nous bouleverse.

L'apprentie sage-femme est jouée par une comédienne extraordinaire qui vient de la Comédie-Française, Nathalie Bécue, absolument prodigieuse !... Sans vidéo, par sa seule force de suggestion, elle crée sur le plateau tout ce dont elle parle...C'est formidable, c'est l'immense talent d'une grande actrice ! Rien dans les mains, rien dans les poches, mais du génie !
Le Masque et la plume
Nathalie Bécue capte l'attention, captive les émotions. Une comédienne prodigieuse et généreuse. Fort d'une expérience de metteur en scène à l'échelle internationale, Félix Prader emmène le public au paradis. Une mise en scène sobre et sincère, intimiste et rocailleuse. C'est simple et parfait.
La théâtrothèque