La Gonfle

samedi 10 décembre 2011
durée : 1 h 55


crédit photo : Etienne Lizambard

Une ferme dans la campagne française. Huis-clos à quatre personnages : La Bique, une veuve acariâtre, son neveu, vétérinaire du pays, le garçon de ferme, son amant et une « bonne à tout faire », muette et contrefaite. La Bique  est atteinte d’hydropisie, elle gonfle, gonfle … et  « menace de passer » se gardant bien de dire qui héritera de ses biens. Elle devient alors l’objet de toutes les attentions et de toutes les convoitises. S'ensuivent rivalités, mensonges, et trahisons.
 Plus qu’un tableau réaliste de la vie rurale, le très sérieux Prix Nobel 1937 a créé un monde à la limite du fantastique, inventant pour ses personnages « affreux, sales et méchants» et à partir d'anciens patois, une langue à la saveur  rabelaisienne.
 La Gonfle est une farce paysanne formidablement drôle de cruauté, mêlant sexe, ruse, cupidité, rien de très honorable mais toujours d’actualité. D’un grand réalisme psychologique, elle est remarquablement servie par quatre excellents comédiens, travestis pour deux d’entre eux conformément à la volonté de l’auteur et selon la tradition de la farce. Féroce mais réjouissant ! Hénaurme !

La Gonfle est une farce paysanne fort facétieuse sur le sujet d'une vieille femme hydropique, d'un sacristain, d'un vétérinaire et d'une pompe à bestiaux.
Patrick Pelloquet
Il n’en fallait pas moins que ces solides acteurs pour donner toute sa dimension à la pièce, farce paysanne cruellement drôle, dont le texte -magnifique- nous embarque dès les premières notes .
Le Courrier de l’Ouest

vers le haut de page


séance suivante