LE GRAND CAHIER

vendredi 15 février - durée : 1h40


crédit photo : Dominique Gubser

C'est la guerre. Deux frères jumeaux sont laissés chez leur grand-mère, une femme sèche et dure. Confrontés au froid, à la faim, à l'occupation, aux combines, ils se jurent que " cela ne se passera pas comme ça ". Ouvrant leurs yeux et fermant leur cœur, ils inventent toutes sortes de stratégies pour survivre dans l'abjection générale, élaborent une morale personnelle et une discipline de vie fondée sur des exercices d'endurcissement physique et psychologique, la lecture et l'enrichissement de l'esprit.
 Sur le plateau nu, nimbé de lumière crépusculaire, quelques valises, des livres, des cageots, des bougies servent à construire des éléments scénographiques simples et changeants : une table, un banc, un lit… Deux actrices talentueuses interprètent les jumeaux, pantins manipulés comme des marionnettes à taille humaine par un troisième comédien, le narrateur. La plupart des autres personnages sont dédoublés formant des duos clownesques et inquiétants : n'importe qui peut devenir bourreau. Enchaînant personnages individuels et tableaux collectifs, les neuf comédiens réalisent une véritable performance et maintiennent la tension jusqu'à la surprenante révélation finale.
 Un spectacle intense, magistralement interprété et mis en scène. À ne pas manquer !

Une valise, des bougies, des tissus, et tout est là. Le reste, c'est-à-dire l'essentiel, est assuré par une bande de comédiens qui passent d'un rôle à l'autre sans prendre le temps de dire ouf. (…) Du très, très bon théâtre.
L'Express
La compagnie Toda Via nous prend par la main pour nous embarquer dans un expressionnisme vivifiant et racé. L'une des plus grandes et belles réussites de ce Festival (Avignon 2011).
La Provence