DON QUICHOTTE

Vendredi 13 décembre à 20h 30 - durée : 1h 30


crédit photo : Anamorphose

«Pourquoi Don Quichotte fait-il encore sourire et rêver? Comment se fait-il que l'on voie encore un héros dans ce fou vieillissant prenant plus de raclées que ne redressant de torts? C'est que Don Quichotte est un résistant. Il résiste à tout, à la fatalité, à l'explication, à l'âge, à la bêtise, à l'échec. Quant à Cervantes, c 'est un homme libre. Libre de faire la guerre, la paix, de servir l'État, de le voler, de jeter dans le grand chaudron littéraire tous les ingrédients à sa portée au gré de sa seule fantaisie ».
Cette vitalité, la capacité à transformer le monde, a séduit Laurent Rogero. Dans un vide-grenier intemporel où s'entasse un bric-à-brac ordinaire, les objets, associés, métamorphosés vont prendre vie : marionnettes, décors, personnages, ils sont autant de représentations nées de l'esprit fantasque de Don Quichotte.
Sur scène, cinq comédiens jeunes et talentueux : le duo Don Quichotte (excellent) / Sancho Panza et un chœur qui accompagne leurs aventures. Images inattendues, beaux tableaux, situations comiques et envolées lyriques emportent le spectateur.
Une adaptation très réussie, un joyeux moment de liberté créative.

La découverte est au rendez-vous : le texte de Cervantes est gros de surprises, pour tous les esprits. Outre des épisodes entretenus par la mémoire populaire (les moulins à vent, Dulcinée), il recèle tant de trésors…
Les sept collines
Délivré du premier degré, ce Don Quichotte garde l'héroïsme et l'absurde du livre, et devient un nouveau «monstre» de l'imaginaire magnifié par Laurent Rogero.
Sud-Ouest