« 

PAVILLON NOIR

mardi 13 novembre 2018
durée : 2h15
  »

du Collectif TRAVERSE

crédit photo : Frédéric Desmesure

Théâtre contemporain
Un projet du Collectif OS’O écrit par le Collectif Traverse
avec :
Auteurs : Adrien Cornaggia, Riad Gahmi, Kevin Keiss, Julie Ménard, Pauline Peyrade, Pauline Ribat & Yann Verburgh.
par le collectif OS’O
Acteurs : Moustafa Benaïbout, Roxane Brumachon, Bess Davies, Logan De Carvalho, Mathieu Ehrhard, Marion Lambert & Tom Linton.
Vigie/coordination artistique : Cyrielle Bloy & Baptiste Girard
Scénographie : Ingrid Pettigrew
Lumières : Jérémie Papin
Costumes : Aude Désigaux
Maquillage : Carole Anquetil
Musique : Martin Hennart
Régie générale : Emmanuel Bassibé
Construction : Jean-Luc Petit
Production : Fabienne Signat
Diffusion : Emmanuelle Paoletti
Avec le soutien de l’OARA

On connaît le « pavillon noir » des pirates d'antan, drapeau orné d'un crâne et de tibias croisés, mais on évoque aujourd'hui d'autres « pirates » ! Qui sont ces pirates d'aujourd'hui ? Pour explorer le « deep web », cet océan profond contemporain, le Collectif Os'o, les talentueux comédiens bordelais de Timon-Titus, s'est associé à Traverse, collectif d'auteurs dont Yann Verburgh (Ogres). Seize trentenaires bien de leur temps et qui ne manquent ni d'ambition, ni d'humour, pour une création drôle et passionnante.
 Une intrigue croisant plusieurs époques relie des personnages inspirés de faits réels : lanceurs d'alerte, hackers luttant pour la diffusion gratuite de la connaissance, zadistes assignés à résidence, opposants syriens actifs sur le Net... Aux figures mythiques de la flibuste font écho les grandes figures du web.
 Pas de technologie envahissante pour autant mais un théâtre inventif totalement incarné. Et un libre mélange des genres pour poser les questions qui agitent le présent, brillamment !

Pavillon Noir est un spectacle à la fois caustique, jovial et délirant.
C’est admirablement articulé, rythmé, envoyé. Et, dès le début, fracassant (…). Si ce spectacle ne vient pas dans une ville proche de chez vous, déménagez.

Médiapart

en savoir plus :