« 

André y dorine

jeudi 19 décembre
durée : 1h20
  »

kUlunka teatro (Espagne-Gipuzkoa)

crédit photo : David Ruiz

Théâtre de masques

Prix du public, prix de la meilleure mise en scène, Birmingham (UK)
Prix du meilleur spectacle étranger, La Havane (Cuba)


Mise en scène : Iñaki Rikarte
avec José Dault, Garbiñe Inchausti, Edu Cárcamo
Scénographie : Laura Eliseva Gómez
Lumières : Carlos Samaniego “Sama”
Costumes : Ikerne Giménez
Masques : Garbiñe Inchausti
Vidéo : Aitor de Kintana
Création musique : Yayo Cáceres.

Un couple âgé dans un appartement défraîchi. Elle joue du violoncelle, il tape à la machine, indifférents, voire hostiles l'un à l'autre. Quand la maladie d'Alzheimer frappe Dorine, André entreprend un voyage à travers le souvenir. Il se rappelle ce qu'ils étaient et comme ils se sont aimés, seul moyen d'exister et de s'aimer encore. Le spectateur découvre ainsi leur histoire d'amour drôle et passionnée.
Comme dans Solitudes programmé en 2015, le Kulunka Teatro porte sur la vieillesse un regard plein de tendresse et de compréhension. Sans recours à la parole, mêlant l'humour et la poésie au réalisme, la compagnie invente un langage universel par les corps, les gestes et les masques extraordinairement expressifs. Profond, émouvant et souvent très drôle, ce spectacle, librement inspiré de Lettres à Dorine d'André Gorce, a enthousiasmé les spectateurs du Festival d’Avignon et du monde entier.
À voir absolument.

Kulunka Teatro secoue le public d’un extrême à l’autre des émotions. Je n´ai jamais reçu une secousse pareille dans un théâtre
El País
Tel un chef-d’œuvre, cette pièce fait naître une émotion authentique.
La Rioja

en savoir plus :