« 

Quitter la Terre

Samedi 10 février
durée : 1h35
  »

de Joël Maillard

crédit photo : Alexandre Morel, Jeanne Quattropani

par la compagnie SNAUT (Suisse)
mise en scène : Joël Maillard
Conception et Jeu : Joëlle Fontannaz, Joël Maillard
Avis sur tout : Tiphanie Bovay-Klameth
Lumière : Dominique Dardant
Maquettes et dessins : Christian Bovey
Musique, instruments et mode d'emploi : Louis Jucker
Synthèse 12-bits : Skander Mensi (arc-en-ciel électronique)
Son : Jérémie Conne
Vidéo : Daniel Cousido (création), Michaël Egger (dispositif)
Conseils costumes : Tania d’Ambrogio

Production : Jeanne Quattropani
Coproduction : Arsenic-Centre d’art scénique contemporain-Lausanne Fédération d'Associations de Théâtre Populaire (FATP)
Soutiens: Ville de Lausanne, Loterie Romande, Canton de Vaud, Pour-cent culturel Migros, Pro Helvetia, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Suisse des Artistes Interprètes, Fonds d’encouragement à l'emploi des intermittents genevois (FEEIG).
Diffusion : Delphine Prouteau.

D’extraordinaires documents concernant l’avenir de l’humanité viennent d’être découverts par un chercheur dans un carton abandonné au fond d’une cave.
Parmi eux, des journaux intimes – écrits sur fond de « musique qui calme » – relatent de bien étranges destins…
On y apprend que 50 000 individus, choisis à leur insu selon de stricts critères, ont été secrètement envoyés dans des stations orbitales, pendant que sur Terre on organisait la stérilisation et l’extinction de l’espèce humaine. C’était la solution radicale, imaginée par des dirigeants confrontés à d’imminentes catastrophes écologiques, économiques et démographiques, pour – en 3 siècles et 15 générations – sauver l’humanité puis régénérer la Terre.
Cette dernière pièce de Joël Maillard – entre futurologie amusée et auscultation d’un monde en sursis – met en scène un couple de conférenciers, dont l’homme prétend être tombé par hasard sur des documents concernant un « nouveau départ ». Extrapolant leur contenu, ils vont se laisser progressivement happer et embarquer par la fiction.
Les spectateurs suivent, charmés par la poésie délicate des univers visuels et sonores, et captivés par cette odyssée insolite qui – aujourd’hui plus que jamais – résonne si fort en eux.
Une bien belle invitation au voyage, et à la réflexion, que la Fédération des ATP a cette année choisi de coproduire !

Chaque année, la Fédération d’Associations de Théâtre Populaire (F.A.T.P.) soutient en la coproduisant et en la diffusant dans son réseau, la première mise en scène en France d’un texte francophone d’un auteur vivant.
Lauréat de l'Aide à l'écriture de l'association Beaumarchais-SACD, de l'Aide à la création du CnT, de l’appel à projet 2016/17 de la FATP, avec le soutien de la Chartreuse / Cnes de Villeneuve-lez-Avignon, du Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint-Denis, de Théâtre Ouvert / Cndc et de Confluences
Spectacle créé le 6 juin 2017 à Arsenic, Centre d’art scénique contemporain, à Lausanne